Professionnels libéraux : quelles charges pouvez-vous déduire ?

06.08.18
  • creer
  • gerer
  • PROFESSIONNEL DE SANTE

Vos charges, cela représente tout l’argent que vous dépensez chaque année dans le cadre de votre profession libérale. Pour certains métiers, ce montant ne semble pas faramineux. Pour d’autres, par contre, toutes ces petites sommes cumulées finissent par représenter une facture conséquente. Heureusement, vous allez pouvoir en déduire une grande partie en les déclarant en frais réels.

Frais réels ou déduction forfaitaire, comment choisir ?

Le plus simple, pour déterminer s’il est plus intéressant pour vous de déclarer vos charges en frais réels ou de vous appuyer sur la déduction forfaitaire proposée par le gouvernement, c’est, tout simplement, de calculer.

Cette pratique vous contraint à tenir note des dépenses engagées pour votre activité, tout au long de l’année. Afin d’obtenir une estimation globale, vous pouvez vous contenter d’un calcul approximatif.

Si le montant de vos recettes vous permet de rester sous les seuils de la micro-entreprise, et si celui de vos charges ne dépasse pas 34 % de vos recettes : optez pour la déduction forfaitaire proposée aux auto-entrepreneurs.

Dans le cas contraire, il vous faudra déclarer vos frais réels, avec leurs justificatifs sous forme de factures, pour pouvoir les déduire.

Déduisez vos cotisations sociales obligatoires

Les cotisations sociales représentent un certain poids dans votre trésorerie. À la fin de l’année, vous pourrez cependant les inclure dans vos charges, ce qui vous permettra de diminuer le montant potentiel de votre imposition. Le principe des frais réels est simple : toute dépense engagée pour votre profession se récupère en fin d’année.

Calculez les frais liés à votre logement

De nombreuses professions libérales exercent depuis le domicile. Si une partie de votre logement est dédiée à votre activité, vous pourrez également établir une quote-part sur toutes les dépenses du foyer. La formule la plus simple consiste à calculer la surface réservée à votre bureau et à établir le pourcentage qu’elle représente sur l’ensemble du logement. Un expert-comptable en ligne pourra aussi vous fournir une clé de répartition qui vous aidera à établir quelle part de vos frais vous pourrez déduire.

Parmi ceux-ci, vous retrouverez

  • le loyer (ainsi que les charges de copropriété)
  • l’eau
  • l’électricité
  • les frais de téléphonie et de connexion internet.

Si vous louez ou possédez un bureau à l’extérieur de votre domicile, ce calcul sera toutefois encore plus simple puisque vous intégrerez l’intégralité des factures dans vos charges.

L’achat de votre ordinateur rentre-t-il dans vos charges déductibles ?

Comme pour le logement, la part de la facture liée à l’ordinateur que vous pourrez déduire de vos charges dépend de son emplacement. S’il est situé à votre domicile, il faudra établir une clé de répartition. Ce qui ne sera pas le cas s’il est positionné dans un bureau à l’extérieur.

Attention cependant, cet achat peut être considéré comme un investissement et sa déduction s’étalera donc sur plusieurs années, dans le cadre de l’amortissement.

PROFESSIONS LIBERALES

Gérer votre activité avec Livli, votre expert comptable en ligne !

Comment intégrer les frais liés à votre véhicule dans vos charges ?

En tant que professionnel libéral, vous êtes régulièrement en rendez-vous extérieur, ou en mission auprès de clients. Tous ces déplacements ont un coût. Que vous pourrez, vous l’avez compris, également déduire. Et cela, même si vous utilisez un véhicule personnel.

Pour les frais d’essence, vous pourrez vous appuyer sur le barème kilométrique. Sinon, étudiez là encore une clé de répartition équitable avec votre comptable peut être une solution. Ce qui vous permettra également d’inclure l’achat éventuel d’un véhicule sur votre tableau d’amortissement.

Pensez aux frais variables

Il existe de nombreux frais que vous avez également intérêt à inclure dans vos charges. Il n’y a pas de petites dépenses.

Pensez ainsi aux :

  • frais postaux : l’envoi de courriers, de cartes de vœux en début d’année et même de factures représente un coût global relativement conséquent
  • les achats de petit matériel : du papier, un stylo, des enveloppes, une cartouche d’encre… autant de faux frais qui se cumulent et que vous déduirez également
  • les honoraires versés à des experts : la somme que vous demande votre expert-comptable ou votre juriste fait tout autant partie de vos charges

Qu’en est-il des frais de repas ?

Il existe deux situations différentes pour les repas.

D’une part ceux que vous prenez seul, en dehors de votre domicile, sur votre temps de travail (oui, nous parlons bien de votre pause déjeuner).
En cas de contrôle, vous devrez justifier que vous étiez à trop de distance de votre domicile pour pouvoir rentrer chez vous vous sustenter.

Le tarif de remboursement est basé sur un forfait (réévalué chaque année). Pour 2018, vous pourrez déduire de vos charges tout montant situé entre 4,80 € et 18,60 €. En résumé, si votre sandwich coûte 3 €, vous ne déduirez rien. S’il vous a coûté 7 €, vous déclarerez 7 – 4,80 = 2,2 €. Le tout pour un montant maximum de 13,80 €.

Par contre, vous pourriez aussi être amené à payer un repas d’affaires avec un client. Ou une réunion de travail dans un restaurant. La totalité du repas pourra alors être déductible, en indiquant bien sur la facture le nom du client et le motif du repas (et non, les repas de famille ne comptent pas dans ce dispositif).

De même, si vous participez à un séminaire, un congrès ou tout autre voyage professionnel, l’intégralité du repas pourra être déductible.



Quelle que soit la charge que vous voulez déduire, pensez à conserver systématiquement sa facture. C’est elle qui vous servira de justificatif en cas de contrôle et qui vous permettra de prouver votre bonne foi. Ne mélangez pas les dépenses personnelles et les professionnelles : la rigueur est de mise pour éviter les écarts. Si vous respectez ces simples règles, votre imposition pourra être diminuée d’autant sur l’année suivante. Le bénéfice engrangé mérite certainement de garder la trace de toutes vos dépenses, vous ne trouvez pas ?